Beaujolais nouveau, je t’ai dans la peau

1377404_10201472505328101_542909537_n Beaujolais nouveau, je t’ai dans la peau

Les vendangeurs sont partis.
Nous finirons tout seul.
Attendrons le beau temps annoncé pour jeudi pour ramasser la dernière parcelle de gamay.

Nous avons eu un peu froid… c’était quelquefois un peu humide mais la plus grosse partie est rentrée au chaud… Enfin presque au chaud… il ne fait pas très chaud dans notre cuvage!

La récolte est petite. La grêle du 1er mai a laissé des traces. 45% de pertes, ça ne s’oublie pas…

Les Beaujolais Nouveaux sont préssurés. On a mis des radiateurs sous les cuves pour leur tenir un peu chaud. Pour que les fermentations malolactiques ne soient pas trop paresseuses. Elles ont bien heureusement commencées.

Etat de choc

femme-combattante Etat de choc

Suite à mon dernier billet, j’ai eu quelques remontrances!
Je l’ai bien cherché…
Juste à cause de la photo.
Même si elle illustrait bien le billet…
Je trouve…
Non?

Mais les gens choqués n’ont certainement pas lu mon texte ou compris ce que je voulais y dire! ( faut dire que je ne suis pas une grande écrivaine et juste les autochtones comprennent mon parlé!)
Parce que bien trop souvent, on jette un oeil, et on juge sans trop essayer de comprendre le pourquoi du comment de la chose qui se passe.

Bref

Confidence pour confidence

Confidence pour confidence

Bruno se confiait à moi ce matin.
Je suis sa confidente!

Il disait:
« Tu trouves pas que c’est un métier de crotte (je traduis parce que quelquefois il utilise des mots que je ne peux pas transcrire tel quel… cela choquerait le lecteur de passage…)

On se fait chier dans les vignes à essayer de faire des raisins.
On n’en a pas des masses, faut le reconnaître.
On a la trouille dès que le ciel se charge et qu’il devient noir (faut dire qu’on a passé une nuit un peu angoissante). On a même mis en place des rituels vachement bizarre pour conjurer le sort! On est devenu superstitieux, anxieux, angoisseux…!

Quand Moulin à Vent rime avec AOC (ça rime toujours pas d’ailleurs!)

Quand Moulin à Vent rime avec AOC (ça rime toujours pas d’ailleurs!)

Notre Moulin à Vent sera cette année encore un digne représentant de l’appellation!
Notre recours a été accepté et le vin a été agrée.
Je suis très contente!

Je tenais à vous remercier pour TOUS de vos messages de sympathie: des mails, des coups de téléphone, des sms, des messages sur facebook, des relais sur twitter pour nous encourager après notre défaite auprès du comité de dégustation des AOC!
C’est toujours assez frustrant d’admettre que des gens n’aiment pas son vin!

Quand AOC rime avec VDF (ça rime même pas!)

980206_415405975233545_1823710464_o Quand AOC rime avec VDF (ça rime même pas!)

Ce soir je suis en colère.
Nos Moulin à vent 2012 ont été refusé à la dégustation de l’AOC.
Il est analytiquement parfait (pas de volatile, un degré conforme etc…) alors on nous a jugé de façon subjective et intransigeante sur la dégustation en nous infligeant une faute GRAVE, sur laquelle on ne pourra pas revenir.

Une faute GRAVE, c’est vachement grave je trouve.
C’est la plus grave d’ailleurs.

la nature c’est naturel?

Rose à l'Oisillon la nature c’est naturel?

Hier nous avons reçu « Réussir Vigne », magazine pour bien réussir dans les vignes!..
Et je ne peux pas m’empêcher de réagir passionnément à la Une du journal:  » Des vins naturels qui dérangent »…
Evidemment, on cite Michel Bettane sans qui le débat sur le vin nature ne serait pas ce qu’il serait…
On met encore en avant les quelques vins natures déviants sans qui le débat sur les vins natures ne serait pas ce qu’il serait…

Tronches de vin !

6a00d83451d8ee69e2017c326ab3a2970b-500wi Tronches de vin !

Le 15 mars, c’est la sortie du guide « Tronches de vin »

Parce que derrière un vin…y a des vignerons… et parce que derrière les vignerons… y a des hommes et des femmes qui font que le vin est ce qu’il est… et ce qu’il sera.

Donnez les mêmes raisins à des personnes différentes et ils n’en feront pas le même vin…

Parce qu’on n’a pas tous les mêmes sensibilités, la même histoire, le même avenir et parce qu’on n’a pas tous les mêmes goûts…

Il y a bien sur des vins qui vont plaire à un plus grand nombre. Ou tout du moins on va faire en sorte qu’ils plaisent au plus grand nombre comme une femme à qui on aura remodelé les seins, affiné le nez et remonté les fessiers!

Et il y a les vins qui auront le charme d’être ce qu’ils sont parce qu’issu d’un terroir moins prestigieux ou d’un cépage un peu snobé. Mais qui éclateront par leur présence, leur charme et leur pureté!

Bref, le vin il a le goût de son vigneron… si si, j’vous jure! J’ai déjà goûté…

AB or not AB

AB or not AB
Vous l’avez compris… et bien compris… les discours sur le vin nature me hérissent les poils. 

Parce que je suis catégorique et bornée.
Je le sais.
Pourtant les discours de la partie adverse le sont aussi…
Mais eux ne le sont pas…
catégoriques et bornés…
qu’ils disent…
Ce ne serait pas un peu catégorique et borné d’affirmer que l’on est pas catégorique et borné?
Faudrait peut être y réfléchir un peu!
Je veux bien reconnaître mes erreurs de jugement… et mon manque d’objectivité… mais je ne voudrai pas être la seule non plus!

Bref…

Un autre questionnement me questionne… ( on ne dit pas ça?… Tant pis… je suis catégorique et bornée, alors ce soir… je dis comme je veux!)
Je voudrais vous dire que je ne vend pas un logo… le logo Bio.
Je voudrai que l’on s’intéresse à nos vins pour autre chose que le logo!
Ouais…
Alors je ne veux plus apposer le logo Bio sur mes étiquettes.
Non.
On aimera le vin pour ce qu’il est et pas parce qu’il a un beau logo!

C’est tout!
Alors ne cherchez plus le logo sur nos bouteilles (il n’était pas très présent de toute façon!)… Il n’y sera plus du tout sur le millésime 2012.
Parce que je voudrais qu’on m’aime pour autre chose que ce logo aguicheur et racoleur!!

Ne voyez pas là du mépris pour les vignerons qui l’utilisent sur leurs étiquettes.
Je respecte leur démarche et leurs convictions.
J’ai mes arguments et ils ont les leurs…
Alléluia.

Voilà.

Évidemment, nous continuons à être certifié.
Cela ne change rien à notre travail et nos convictions: faire des vins sincères et sans escarmouche (ce n’est pas le mot approprié mais je l’aime bien!)… des vins qui vivent, des vins qu’on n’aura pas tué, des vins de raisins, des vins pour boire, des vins pas pour s’engueuler…, des vins pour rassembler, des vins qu’on aime, des vins heureux, des vins joyeux…, bref…des vins natures… ( Oups, j’ai fini par le dire… ma mort est proche… adieu mes amis!)

Merci Michel Bettane!

Merci Michel Bettane!

C’était plutôt calme ces temps ci dans le p’tit monde des vins natures.
On était heureux, malgré le froid et le brouillard… Mais comme on dit chez nous, quand les coeurs sont chauds, le froid paraît beaucoup moins froid! ( c’est des conneries, on ne dit pas ça chez nous… nulle part d’ailleurs!!).

Bref, c’était calme jusqu’à ce matin frisquet de janvier où la tempête est arrivée…
Pas la fin du monde… non… mais presque…