Le cancer… c’est aussi mon signe astrologique

Le cancer… c’est aussi mon signe astrologique


Ecrire, ça permet de faire sortir sa douleur. De mettre des mots sur l’inacceptable.
Pourtant quelquefois, écrire, ça ne sert à rien.

Le dire aux autres? Pour se soulager soi même. Pour que les autres participent un peu à notre douleur. Pour ne pas être seul.
On n’est jamais ridicule dans la douleur. On a le droit de hurler, de pleurer, on a même le droit d’en vouloir aux autres d’être épargné. Parce que c’est trop injuste.

Le cancer c’est quelque chose d’inacceptable, encore plus quand ça touche un enfant
Alors on cherche à comprendre pourquoi ça s’est développé et pourquoi ça se développe encore.
Mais on ne comprend pas vraiment.
On a des certitudes pleine d’incertitude.
Il suffit quelquefois de pas grand chose pour aller mieux. Un » je t’aime », un « tu me manques », un « j’ai besoin de toi ». Ou aussi un « tu m’emmerdes », « tu n’es pas là quand j’ai besoin de toi »… Des mots quoi…  A choisir de se taire, les mots s’entassent en silence. Et c’est la souffrance qui prend les commandes.

On voudrait avoir des pouvoirs magiques, trouver un ange gardien qui garde même si c’est pas un ange…
On est prêt à faire confiance à la première sorcière qui passerait par là. Juste pour que ça s’arrête enfin.

Alors stop. ça suffit maintenant.
Je te le demande pour Téo, pour mon amie.

Vas- t-en , on ne veut plus entendre parler de toi, plus jamais.

cancer1

Rêve de gosse

quand Téo est content... ça donne ça! Rêve de gosse

Nous avons déjà expédié une bonne partie des Beaujolais Villages Nouveaux et autres Brut de cuve.
Ce sera une campagne de nouvo qui restera à jamais gravée dans ma mémoire.
Les vins sont très jolis. Mais vous vous doutez que j’aurai du mal à dire le contraire.
Du fruit, de la finesse, c’est agréable, juteux, fluide et il rend heureux!

Les 3 cuvées sont épuisées.
J’arrive encore à satisfaire quelques clients ces dernières heures quand d’autres ont oublié qu’ils avaient passé commande.
Nous sommes fatigués car depuis les vendanges, nous ne nous sommes pas beaucoup arrêtés et le repos n’est pas prévu pour ces prochaines semaines!

La cuvée Téo a dépassé tous nos espoirs. C’est magique! Je suis vraiment contente.
Il aura une belle cagnotte car il y a eu pas mal de dons et j’aurai le plaisir de lui remettre environ 800 euros (je n’ai pas fait les comptes précis encore!).
ça arrive à un moment où des mauvaises nouvelles sont encore tombés. Putain de cancer et de tumeurs qui poussent là où on ne les attend pas… Et il devra subir une double chirurgie dans les semaines à venir. Encore…

Juste du plaisir

Juste du plaisir

Quelquefois on fait des choses juste parce qu’on a envie de les faire. Sans réfléchir. Peut être pour se faire plaisir avant de faire plaisir à l’autre. Ce serait l’explication psy à 2 balles qui rassure le psy et aussi son patient qui trouve une explication à ce qu’il a fait.

Faut toujours trouver une explication à ce qu’on fait. Ouais. Sinon, y en qui la trouve pour vous. Et là… c’est la merde!

« Du nouvo pour Téo » , je l’ai fait pour faire plaisir à Isabelle et Téo. Juste parce que c’est difficile de voir son amie dans une situation insupportable et que je ne pouvais rien faire d’autre.
Il fallait que je fasse.
Quelque chose.
Et j’ai fait ce que je sais faire.
Si j’avais pu le soigner, ou aider à le soigner, je l’aurai fait.
Alors quand j’entends des réactions du genre « c’est juste commercial »… ça me fait de la peine… Pour Téo.
Le cancer de Téo, c’est vrai, c’est commercial. Pour les labos pharmaceutiques. La chimio, les traitements, ça c’est un vrai business. Bref…

Les vendanges de Téo

IMG_21111 Les vendanges de Téo

C’est bientôt la fin des vendanges.
Demain pour être précise!
Nous sommes plutôt satisfait malgré les nombreuses grêles.
La vigne a été généreuse avec nous et nous l’en remercions !

Du nouvo pour Téo

IMG_1945 Du nouvo pour Téo

Les vendanges ont commencé doucement.
Nous avons ramassé les raisins qui serviront à faire les beaujolais villages nouveaux.
ça fermente déjà doucement.
Pour les autres vins, on attend encore un peu.

Il y a le ciel, le soleil et la mer

486184cocotiers Il y a le ciel, le soleil et la mer

Le mois d’août c’est synonyme de vacances.
La mer, le soleil, les vagues, le farniente, le bonheur quoi…
C’est marrant comme on a l’impression de tout oublier: les méga souci de l’année etc…
Tout à coup, on a l’impression que tous les problèmes fondent avec le soleil.
Au mois d’août, t’as plein d’argent pour t’offrir des vacances de rêve au bout du monde sous les cocotiers… t’es heureux…. et ça se voit! et t’attendra le mois de septembre pour pleurnicher: « ouais, c’est la crise, j’ai de lourdes échéances à payer, ça va pas trop bien, pis dans mon couple c’est pareil, c’est la merde, etc… »
Mais tout ça, c’est pour septembre, pour le moment profites, on est en août!

Vivre

Vivre

Parler du temps qu’il fait… c’est souvent juste une façon de rentrer en contact avec les gens.
ça peut paraître pour un manque de conversation…
Mais non!
Pas toujours!
En ce moment il fait chaud!
Et oui!
Certain vous diront que c’est l’été, que c’est normal.
Oui, oui!
Ne pas supporter que l’on vous parle du temps qu’il fait, c’est peut être juste ne pas supporter que la personne vous parle. Ne pas supporter les gens.
Difficile du lui dire « ta gueule »… Pourtant, quelquefois, ça brûle le bout de la langue!
Mais on reste des gens civilisés.
Pour certains.

Avant, c’était vachement bien

bonheur Avant, c’était vachement bien

Dans la vie, il y a un avant, un pendant et un après.
Avant… on ne sait pas ce que sera pendant…
Pendant, on repense à avant en espérant qu’après sera mieux…
Bref…
Quoi qu’il en soit, on se dit qu’on n’a pas assez profité d’avant…
Quand le malheur arrive, on se dit qu’on aurait du profiter, mieux que ça… Mais profiter de quoi… De la vie qu’on avait, laquelle on ne savait pas qu’elle changerait brutalement.

Téo est malade.