Chimie mon amour

En ce moment, je suis en colère contre tous et contre tout.
Comment peut-on encore accepter d’empoisonner nos enfants?
L’autre jour, un vigneron en conventionnel me disait « c’est bien de se diversifier en faisant du bio… »
Hein? Quoi?… !!!
Mais ce n’est pas une diversification comme on a souvent conseillé aux vignerons… de faire du blanc, du rosé, du pétillant, des BIB etc…
Produire bio, ce n’est pas faire du marketting, ni se diversifier.
Produire bio c’est essayer de produire propre, sans produits chimiques, pour pouvoir se promener tranquillement dans ses vignes, pour pouvoir manger les raisins sans risquer de s’empoisonner. C’est aussi ne pas asperger ses proches voisins de toutes ces substances dangereuses. C’est juste prendre conscience que la vie est plus importante que le profit à tout prix. C’est juste vouloir vivre et non pas survivre. C’est accepter de produire moins mais c’est accepter de produire mieux.


Et puis moi, je ne veux pas être responsable du cancer d’un gamin de 10 ans, parce que j’ai aspergé les vignes près de sa maison ou parce que j’ai aspergé des légumes qu’il pourrait mangé.
Oui, on produit bio… On essaie de se protéger très égoïstement et de protéger les autres. Mais nous même ne sommes pas protégés des vignes chimiques qui nous entourent. Alors c’est très solidairement que l’on chopera notre putain de cancer, nous aussi.

Dans le dernier Réussir Vigne, un vigneron nous prouve même qu’il n’a pas de résidu de pesticide dans ses vins alors qu’il en utilise.
Et les rivières près de ses vignes? Elles n’en ont pas des résidus? Et les gens qui résident autour de ses vignes, ils n’ont pas de problèmes non plus?
Quand arrêtera t-on de nous prendre pour des imbéciles sans cerveau?
On nous a tellement bourré le crâne , que la plupart sont persuadée que la chimie est indispensable à leur vie et leur niveau de vie surtout…

Mais on peut être rassuré… les mêmes firmes qui travaillent à nous refiler le cancer, travaillent pour nous le soigner. C’est un business très lucratif qui n’est pas prêt de connaître la crise.

Alors, voilà, je ne comprends pas, vraiment pas, les arguments qu’on peut encore trouver à utiliser des produits chimiques.
Je ne comprends pas, vraiment pas, comment on peut encore avaler des légumes, du lait, des fromages plein de produits chimiques. C’est moins cher? La vie, notre vie, ne vaut-elle pas plus que cela?

Je mange bio, et produis bio, non pas  parce que c’est à la mode et que je suis une hypster super branchée.
Non! juste parce que j’ai la trouille, pour moi, pour mes enfants. Parce que Bruno est tombé malade déjà à cause de ses merdes et qu’il dit être en sursis depuis. Parce que ma thyroïde est en train de disparaître. Qui n’a pas un problème de thyroïde aujourd’hui? Parce que mon beau père est très gravement malade et souffre le martyr à cause d’un cancer du aux produits qu’il a utilisé. Parce que Téo se bat courageusement contre sa maladie, très injuste. Parce que Roland est gravement atteint par Parkinson.
Parce que c’est insupportable de voir ses proches souffrir.

Alors quand je lis des articles qui essaient de démontrer que la culture bio c’est de la foutaise, que les bio sont des hippies complètement laxistes, que de ne pas utiliser d’additifs dans les vins c’est dangereux… pour le vin parce que ce n’est pas bon et que tous les vins natures se ressemblent, avec tous  les mêmes défauts etc etc… Que c’est une histoire de mode… Je suis juste effrayée. Et je me dis qu’on n’est pas sorti de cette auberge chimique dans laquelle on est enfermé depuis des décennies…

téo2

Téo était l’invité d’honneur à un dîner de Gala pour la lutte contre le cancer, hier soir chez Paul Bocuse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>