COVID 19, j’ai peur

Les hypocondriaques souffrent en ce moment…
Je l’ai été beaucoup quand j’étais gamine.
Un peu plus quand je suis devenue maman.
Et puis depuis que mes enfants sont grands et qu’ils pourraient se débrouiller tous seuls, je le suis un peu moins.  J’essaie surtout de relativiser l’hypocondrie qu’ils ont sans doute héritée de moi!
Et puis j’ai fait une analyse pour essayer de soigner mes névroses! Si ça ne les a pas soigner, ça m’a permis de les comprendre un peu et de mieux comprendre celles des autres!
Alors j’essaie de faire en sorte qu’ils comprennent les leurs! Et de ne pas rajouter de l’angoisse où ils en ont déjà! Ou d’en rajouter là où ils n’en avaient pas!
Tout ça n’est pas facile, ça demande une grande maîtrise de soi, que je n’ai pas toujours!

Voilà qu’on est en train de vivre une Pandémie.
Une grippe pas si grave, mais un peu quand même.
Qui sera grave pour les autres mais pas pour nous, si j’ai bien compris.
Celle qui attaque ceux qu’on ne connait pas, les vieux, les déjà bien malades.
Comme si c’était moins grave pour eux. Et que leur vie était moins précieuse que la nôtre.

J’ai bien compris que ne pas la prendre au sérieux, c’était surtout pour se rassurer soi même…
Que la dérision nous empêchait de paniquer.

89714845_258069815194165_3694506799022473216_n

Allez quoi, avoue que ça te fout la trouille?

Moi, j’avoue, j’ai super peur. Pour moi, ceux qui m’entourent (parce qu’il pourrait me contaminer!) et pour ceux que j’aime.
D’ailleurs depuis qu’ils en parlent, j’ai mal à la gorge, aux poumons, à la tête, j’ai des frissons, je transpire… C’est mon COVID à moi! Personne ne me croira quand je serai vraiment malade, je le sais bien, c’est bien ce qui m’angoisse le plus!

Evidemment, les proportions que ça prend avec les moyens de communication aujourd’hui, sont assez terrifiantes.
On aime le sensationnel, on aime avoir peur.
On devient tous le spécialiste spécialisé. On est celui qui alarme. On est celui qui rassure.
On est celui qui dit de ne pas s’inquiéter tout en se désinfectant les mains!
On est celui qui s’inquiète et qui tend la main pour saluer.

Nos contradictions font ce que nous sommes.
Mais aujourd’hui, j’aimerai juste que tout ça s’arrête.
Qu’on se serre à nouveau dans les bras, qu’on s’embrasse, qu’on se lèche, qu’on se postillonne à la figure, qu’on vive quoi!

89739838_2546433025605245_7711283213515096064_n

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>