Fais moi peur

J’ai peur de tout.
On  dirait pas comme ça, avec mes allures de « j’ai peur de rien », mais c’est la « vraie vérité » #marieClaude (Marie Claude utilisait toujours cette expression quand Bruno allait au Caté quand il était petit).

La preuve:  depuis que je suis petite, j’ai une peur incontrôlée et incontrôlable des araignées.
Je sais, c’est nul.

Pourtant je suis bien consciente qu’elle ne me feront pas de mal. Qu’elles sont, pour la plupart, inoffensives. Qu’elles bouffent les mouches etc…
Tant que je n’en vois pas, ça va.
Je me raisonne: t’es nulle, reprends toi, maîtrise toi, prends sur toi…etc…
Mais dès que j’en vois une, je deviens hystérique. Je hurle, je pleure, je hurle encore, je tremble. Il faut l’enlever de là. Loin. Je ne veux pas qu’elle circule dans ma maison.
C’est ce que l’on appelle une phobie. Une phobie à la con, je l’admets, mais une phobie quand même.
J’ai rendu mon frère phobique, mes enfants phobiques. Ils sont arrivés, je crois, à se soigner loin de moi et à surmonter cette peur idiote.
Pas moi (parce que j’arrive pas à me mettre loin de moi)

ob_2c7520_araignee-peur

J’ai peur d’être toute seule sans mon chien, peur dans le noir, peur d’être enfermée, peur des gens saouls qui cassent tout, peur de perdre mon téléphone, peur qu’on m’aime trop, peur qu’on m’aime plus, peur qu’on n’y arrive pas, peur que mes enfants tombent malades…

Par contre, étonnamment, j’ai pas peur de dire tout haut ce que je pense tout bas (pas tout, faut pas déconner non plus. Pis pas à tout le monde parce qu’y a des gens méchants qui font peurs), j’ai pas peur des impôts, de la msa, des douanes et de la répression des fraudes, des chiens, de presque tous les hommes, et de Dieu (par contre j’ai peur des mecs qui se prennent pour Dieu).

Tout ça pour dire que la peur, c’est complètement irrationnelle et très personnelle.
Que c’est quelque chose qu’on vous reproche avant de la comprendre. Mais on a tous une histoire et des sensibilités différentes et tu peux pas juger quelqu’un avec tes suppositions de mec qui a peur de rien, soit disant.

J’ai été très choquée et bouleversée, comme la plupart des gens, à la suite des attentats.
J’ai beaucoup pleuré. D’incompréhension. De terreur. D’effroi.
Et puis parce que j’ai une tendance à l’ hyperempathie. Ce truc qui vous projette dans la tête et le corps de l’autre, de celui qui souffre ou qui ne va pas bien et qui fait que vous souffrez comme lui, de sa situation alors que ce n’est pas vous qui êtes concerné directement.. Ainsi, je me suis imaginée dans la tête et le corps de ces personnes qui étaient au Bataclan. De la terreur qu’ils ont du avoir. Je me dit que j’en serai morte à leur place. Morte de peur si l’on ne m’avait pas tué. Et je me demande aujourd’hui comment ils peuvent faire face à cette frayeur, même si on nous rabâche les oreilles qu’il ne faut pas avoir peur.

Nous devions allés à Bruxelles cette fin de semaine, au salon Vini Birre Ribelli.
J’ai annulé. Parce que je ne suis pas arrivée à me raisonner alors que Bruxelles était en alerte maximale début de semaine.
On me l’a reproché. En me disant « tu ne vas donc plus sortir de chez toi? »… Ben si, quand même…
Je suis désolée. Je ne chercherai pas d’excuses. C’est comme ça. On n’est pas tous fait de la même façon. On n’est pas tous capable de surmonter les mêmes choses au même moment. Aujourd’hui, l’alerte a été baissée. Mais je veux rester chez moi.

bannerwebblanc2

Beaucoup de vignerons, vachement plus sensés et plus rebelles que moi seront à Bruxelles pour fêter le vin libre. Et ce sera, je suis sûre une très jolie fête.
Alors j’me dis que ce n’est pas très grave si je n’y suis pas.
Que même sans moi, la terre continuerait de tourner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>