La Calendrier de l’Avin, jour 19

Le calendrier de l’Avin, c’est comme celui de l’Avent mais avec du vin dedans!
J’avais envie de reprendre ma plume électronique cette année et d’y participer!
On m’a dit « toi, ce sera le 19 décembre ».

Evidemment, voilà plusieurs jours que je réfléchis parce qu’il y a quelques vins et vigneronnes dont j’aimerais parler. Mais il faut faire un choix, et celui ci se portera sur 2 vigneronnes avec qui j’ai échangé ces derniers jours! (je n’ai pas su les départager)
Parce que, vous le savez comme moi, le vin, au delà d’un brevage, c’est avant tout des histoires d’amitiés et d’échange. Personnellement, je n’arrive pas à l’apprécier si le vigneron est con (et puis là, tout à coup, ça devient masculin !!). Désolée. C’est mon côté pas du tout objectif que j’assume ou pas…!
Et surtout, j’exige que ce soit cultivé en bio, pas comme bio, ni presque bio, mais vraiment bio. Avec le label, les contrôles et les engagements personnels et professionnels qui vont avec.
Vous me direz que c’est très binaire.
Pas tant que ça…

Le premier vin, c’est un blanc et c’est celui de mon amie Béatrice Fillon du Clos du Serres, en Terrasses du Larzac.
Le Saut du Poisson.
Où il n’y a pas de poisson!
Un endroit qui nous fait revenir à l’origine des choses, où l’essentiel était important. Au saut du Poisson sans poisson, on quitte un monde qui privilégie la vitesse et l’éphémère pour se recentrer, tout simplement. Mais c’est tellement difficile d’être simplement simple dans ce monde d’ aujourd’hui.

C’est une cuvée très confidentielle et j’aime bien cette idée de penser qu’on n’est pas des centaines de milliers à l’avoir dans son verre.
Et puis il est un peu comme Béatrice: plein de finesse, de fraîcheur, sincère et honnête. Il se livre à l’ouverture de plus en plus au fil du temps, parce que faut pas tout donner tout de suite, ça gâche le plaisir!
Et naturellement, c’est en bio.

0

Le deuxième vin, c’est celui de Céline Tripoz, en Maconnais.
Naturellement, c’est en biodynamie.
Et il s’agit du Crémant de bourgogne Nature et là je laisserais parler une amie journaliste du couple, parce que je n’aurais pas mieux dit:

« Il est des gens, des vins et des Crémants qu’il faut connaître. Il faut parce que leur rencontre est une expérience d’honnêteté. Céline, Laurent et leurs productions sont de ceux-là. Tentez-le, prenez-en le temps. La sincérité est leur maître mot. Celle du terroir, de sa culture et de la vinification.

Laurent et Céline créent leurs vins et leurs crémants comme ils sont, comme ce en quoi ils croient : la confiance en leurs terres, en leurs vignes, aux soins qu’il leurs apportent, et aux moins d’entrants possibles qu’il y mettent.

Ils ne sont pas des mégaphones de la Biodynamie, ils l’œuvrent avec pragmatisme. Elle traduit leur conviction : le respect de la nature, de l’humain, de sa santé, de l’harmonie.

Il l’ont choisie parce qu’elle permet à leurs vins et leurs crémants d’être tout en minéralité, fluidité, délicatesse. » – Nadia Xerri-L, décédée aujourd’hui, écrivain et amie du couple a su parler d’eux avec sincérité et tendresse.

cremant-bourgogne-domaine-celine-laurent-tripoz-loche-vignerons-biodynamie-3

J’en profite pour vous souhaiter de très belles fêtes de fin d’année, entourés des gens que vous aimez accompagnés de jolis vins bio ou biodynamiques!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>