Le vin nature lâché dans la nature

L’INAO envisage de réglementer les vins naturels
Alors évidemment, ça fait parler. Et ça rassure le Grand Monde du Grand vin. On sent comme un grand soulagement.
L’AVN (l’Association des Vins Naturels) travaille depuis longtemps sur ce sujet, pour une reconnaissance des vins naturels. Vraiment.

T’es pour?
T’es contre?
Tu t’en fiche?

Soit disant que le terme « nature » ou « naturel » serait galvaudé.
C’est pas faux.

Bon alors, le vin naturel, ça dérange qui?
Apparemment, d’après ce que j’ai pu lire, ça dérangerait les vignerons conventionnels:
« Cette pratique qui donne des vins souvent typés, fruités, écarte l’immense majorité des procédés traditionnels de vinification. Elle est parfois mal perçue par les vignerons conventionnels car l’appellation « naturels » sous-entend que les autres ne le sont pas. » extrait de l’article du Figaro.fr

Si je comprends bien, on essaie de savoir ce que les vignerons natures ne mettent pas dans leur vins ?
Les vignerons conventionnels exigent de la transparence de la part des vignerons natures. 

1147145349

Personnellement, je n’ai pas peur de la transparence.
Faudra juste que tout le monde le soit.  Oui, sinon, ce n’est pas marrant. Faut que tout le monde joue dans la même cour, avec les mêmes règles du jeu. Je suis pour l’équité. Et d’accord pour qu’on mette tous les ingrédients contenus dans la bouteille. Ce n’est pas très glamour. Mais c’est la transparence.

On accuse les vignerons qui font du vin naturel de se foutre de la figure du consommateur.
???
Aujourd’hui, j’ai l’impression qu’on fait diversion et qu’on cherche des poux dans la tête d’un chauve,
Il me semble aussi qu’on a un peu débordé. C’était pas vraiment ça la demande de l’AVN. Mais ça prend des proportions disproportionnées.

 

La législation du vin est assez flou et tout le monde s’y retrouve, surtout les vins conventionnels.
C’est quand même le seul « aliment » où les ingrédients ne sont pas marqués sur l’étiquette.
Pourquoi?
Pour protéger les vignerons qui font du vin naturel? !! Mais ça va changer! Grâce à l’Inao.

superman-09

Les vrais vins natures, c’est une production infime. Parce que les vignerons sont peu nombreux et  que les rendements sont assez faibles. Mais le problème c’est qu’on en parle beaucoup… trop. Et ce n’est pas du goût de tout le monde.
Ils ont leur petit succès. Auprès de la grande gastronomie et dans le monde entier.
Alors évidemment ça crée des jalousies et tout le monde y va de sa p’tite cuvée nature. Et là, ça commence à galvauder sévère.

Tu veux du nature? Je vais t’en faire moi. Je suis pas plus con qu’un autre. Pis moi, je vais t’en faire sans déviances. Parce que c’est bien connu, les vrais vignerons natures, ça sait pas trop bien vinifier. ça sent le pet d’ours, c’est trouble et ça… c’est quand tout va bien.

Je ne comprends pas qu’on veuille s’engouffrer dans tous les marchés. Ce n’est pas si grave si tu ne vends pas à une certaine catégorie. J’ai eu, dernièrement une demande pour une centrale d’achat d’un hypermarché. J’ai laissé ma place. C’est plutôt sympa non?

Il faut accepter de ne pas plaire à tout le monde, même si ça ne fait pas toujours plaisir.
Moi quand je vois certaines critiques sur mes vins et que je vois les éloges que ce même journaliste a fait sur d’autres, j’me dis que je pouvais forcément pas lui plaire. Et ça me rassure. (bon ok, j’ai pleuré toutes les larmes de mon corps mais je m’en suis remise).

Soyez pas jaloux . Quand on fait des vins natures, on se fait descendre plus souvent qu’à notre tour.
C’est l’jeu ma pov’ Lucette.
Parce que trouver l’amateur de vins natures, c’est pas aussi facile que tu le crois.
Et même dans ta propre famille, va falloir bosser pour leur apprendre.
J’te préviens papa, si tu achète ça, je te parle plus! Et si t’y trouves bon, je te déshérite!

En ce qui nous concerne, on nous a sanctionné pour avoir mis « vin naturel », « sans soufre ajouté », « contient des sulfites naturels » etc… sur nos étiquettes. Maintenant, on circule incognito. En en disant le moins possible de peur de dire une connerie qui nous coûterait chère.
On fait des vins natures. ça se sent, ça se sait, ça se voit, ça se goûte. Mais c’est vrai que ce n’est pas très transparent parce qu’on nous a interdit de l’être.

Je n’essaie pas de vendre mes vins dans des endroits où ils n’auraient pas leur place. Je sais repérer ça maintenant, facilement.
Ce n’est pas faire de l’élitisme, c’est juste essayer de respecter notre travail jusqu’au bout. Et chacun est libre d’acheter ou non.
Je voudrai que chaque bouteille produite soit appréciée à sa juste valeur.

J’ai hâte de voir ce qu’ils vont englober sous la mention « issu d’une vinification naturelle »…
Je crains que l’AVN ne puisse pas tout maîtriser.
Parce que va falloir que ça puisse convenir au plus grand nombre sans prendre trop de risque. Et là, oui, ce sera galvaudé mais avec une belle mention autorisée. Et tout le monde sera content. Y aura plein de vins natures, partout. Youpi.

Alors peut être qu’on devra laisser le « label nature » qui n’existe pas à l’INAO pour qu’ils le fassent exister à leur façon… et qu’il faudra en inventer un autre qu’ils piqueront dans quelques années.

aie-confiance

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>