Un ciel toujours bleu pour Téo

Téo a décidé de rejoindre le paradis des anges vendredi 19 juin au matin…
Une année à lutter contre cette putain de maladie qui ne l’aura pas laisser tranquille. Mais il a su profiter de chaque instant comme s’il savait qu’il fallait qu’il profite intensément. Comme s’il savait des choses que nous, on ne savait pas.
Evidemment, on est très triste. Parce qu’il n’est plus là et qu’il va nous manquer. Parce qu’on aurait aimer le voir grandir. Parce qu’on aurait aimer le voir guérir.
J’ai reçu beaucoup de messages de soutien et Pierre (il se reconnaîtra) m’a dit ceci: «  Quand un enfant part jeune il est dit qu’il a, ici ou dans une autre vie, déjà accomplit ce qu’il lui restait à faire. Il est libéré de sa condition, il est bien mieux là ou il est. Alors on dit que nous, ceux qui restons, nous devons le pleurer mais qu’après un certains temps il ne faut plus le retenir et qu’il faut le laisser partir. » Et ça m’a apaisé. J’ai voulu le croire.

Hier, c’était le grand jour de l’Aurevoir et sa maman avait tout organisé pour que ce soit remarquable, comme son petit garçon.
Elle a été remarquable. Comme toujours. Et je sais comme tout cela a été et sera encore dur pour elle. Parce qu’il n’y a rien de pire pour une maman…et pour un papa…
Il devait être super content Téo de voir tous ses copains et copines de l’école qui étaient réunis pour lui. Ils ont beaucoup pleuré, mais nous aussi… Ils avaient préparé des petits mots. C’était très touchant et nous avons sourit…aussi… (parce qu’on a appris qu’Ambre était amoureuse de Téo!)
Il y avait du monde, plein de monde, rien que pour Téo.
Il y avait aussi les choristes de Kev Adams qui s’étaient déplacés pour Téo (Téo avait rencontré Kev quelques jours auparavant et sa productrice et lui même ont voulu honorer Téo à leur manière).
(C’était chouette, ils chantaient comme les chanteurs à la télé…vachement bien)

Téo, il aura marqué les esprits de beaucoup de personnes, celles qui ont un coeur gros comme ça…

Il repose maintenant dans un joli cimetière paysager avec les oiseaux, les arbres, les fleurs, les écureuils et sûrement des petits lapins (Myrtille, sa petite lapine qui s’est sauvée depuis quelques jours, est sûrement là bas, près de lui…).

Il continuera de vivre dans nos coeurs.

« -Maman, dis, ça fait comment quand on est mort ?
– ça fait comme quand on dort, mais on ne se réveille pas.
– ah… d’accord… »

Il dort notre petit Téo, tranquillement, sereinement et pour toujours…


#unpapillonpourtéo

5 Commentaires

  1. très beau partage plein d’amour Isabelle sans oublier ton amie Isabelle la maman
    je vous embrasse toutes les deux ainsi que notre petit ami de là où il est ..

  2. Toutes mes condoléances. La photo a été faite dans la voiture de mon papa pour les conscrits de Téo.. Il a été très touché par ce petit garçon tres fort! Courage a la famille

Répondre à Olivier Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>