Domaine des Côtes de la Molière

 

vendredi 2 septembre 2011

Taguez-moi, taguez-moi, taguez-moi…

C'est la rentrée...et il nous faut nous remettre au boulot!
On n'avait pas trop arrêté en fait! Mais cet esprit de vacances nous avait mis la tête à l'envers et même si on était au boulot, on était dans notre campagne, il faisait beau (des fois!!), les enfants à la maison, et on se croyait en vacances!
Mais là, il faut bien le reconnaître...les enfants ont repris ou vont reprendre le chemin de l'école et nous...il nous faut penser vendanges, vinifications, expéditions et tout le tralala administratif ! Alors pour nous distraire un peu, Eva nous a concocté un petit jeu...une sorte de petit Quizz auquel on doit répondre...
Alors comme je ne suis pas joueuse...j'ai décidé de jouer...pour une fois! Parce que ça tourne autour des 7 péchés capitaux et du vin...pourtant je ne suis pas pécheuse!

--L’avarice : Quelle bouteille avez-vous trouvé outrageusement bonne malgré un prix honteusement bas ? ça veut dire quoi honteusement bas???par rapport au travail fournit à la vigne, et à la cave, au rendement...parce que moi, j'en connais plein des vins outrageusement bas et très très bons! Alors je dirais beaucoup de vins bio de vignerons consciencieux qui n'osent pas afficher le prix qui devrait être!

--La paresse : Quel vin n’avez-vous jamais goûté par flemme de vadrouiller dans X cavistes pour le trouver? si il y a des vins que je n'ai pas encore goutés, ce n'est pas par flemme, mais juste par manque de temps...ou que l'occasion ne s'est pas trouvée...mais s'il y en a un que je veux gouter, je le gouterai!

--La luxure : Dans quel vin aimeriez-vous prendre un bain et faire des bisous (oui, il y a des enfants dans l’assemblée, on fait soft) avec votre moitié? Dans des bulles...parce que ça chatouille et que je suis chatouilleuse!

--L’envie : Quel vin dégusté sans vous par l’un de vos amis ou connaissances vous a fait le plus envie (et enragé)? Je ne suis pas d'un caractère envieux! Alors si un ami boit une bonne bouteille, qu'il en profite, et qu'il nous raconte, comme il faut, avec les détails! parce que je suis curieuse!

--La gourmandise : Quelle bouteille pourriez-vous siffler tout seul d’une seule traite ou presque? J'avoue...je suis gourmande et j'ai une petite (grosse) préférence pour le chardonnay...et là ce serait un Saint Véran 2009...si j'en trouve encore une bouteille à la cave!

--La colère : Quel vin vous a tellement déçu que vous l’avez jeté de colère après l’avoir dégusté? pas la peine de parler de choses qui fâchent...Alors je ne dirai rien, même sous la torture!

--L’orgueil : Quelle bouteille pensez-vous être le seul à pouvoir apprécier à sa juste valeur?
Quand on est vigneron, je pense qu'on est quelquefois les seuls à apprécier certaines de nos cuvées...parce qu'elles ont une histoire secrète que nous seuls connaissont! et nous nous la remémorons secrètement à chaque dégustation!

Évidemment, j'ai joué le jeu jusqu'au bout et tagué des amis cavistes ou restaurateurs ( William caviste au Fruit Défendu à Poitiers, Bruno caviste aux Cépages d'Ermont à Ermont, Christophe caviste restaurateur à Un Midi dans les Vignes à Rennes, Daniel restaurateur au Croque Chou à Verquières et Stéphane Couturier amateur et buveur de bons vins natures à Poitiers).
Le jeu continue donc!

mardi 10 mai 2011

Le millésime 2011 se dessine...

Drôle de temps, drôle de saison, drôle de sensation...
D'abord parce que la vigne est très en avance, ensuite parce que l'herbe ne pousse pas très vite en raison d'une absence de pluie qui dure depuis...plusieurs semaines... j'ai même pas compté...et pour finir les traitements qui s'espacent en raison d'une absence de pluie qui dure...depuis plusieurs semaines...j'ai même pas compté...
Et voilà que je radote...parce que je suis un peu perturbée du coup, moi!
Nous comptons sur nos vignes que nous faisons souffrir depuis de nombreuses années et qui doivent avoir maintenant des racines assez profondes pour aller chercher la fraicheur dans les bas fonds de la croûte terrestre!!!
Bref, encore un millésime un peu spécial qui se concocte...
On croise les doigts pour que la pluie ne fasse pas son apparition sous la forme de gros orages de grêle...
Vous l'avez compris, nous sommes un peu stressés...
On espère, on craint, on doute...Rien de bien nouveau, quoi!!!

dimanche 27 mars 2011

Buvons, Bloguons le 28 mars à Paris...

Amis Parisiens... si l'envie vous en prend de gouter les derniers nés de la Molière, de discuter autour d'un verre et de voir ma frimousse en vrai!!, il faut venir demain soir, c'est à dire lundi 28 mars à partir de 18 heures jusqu'à 23 heures à l'Hédoniste, 14 rue Léopold Bellan, Paris 2ème.
Sortez-vous les doigts du qwerty et venez déguster les vins de nos vignerons blogueurs à l’Hédoniste !Parce qu'il y aura aussi d'autres vins d'amis blogueurs: c'est le thème de la soirée...organisée par d'autres blogueurs très célèbres dans le milieu, Eva et Antonin...
-Le Domaine Lisson avec les jolis vins D'Iris
-Le Clos Romain avec les vins de Céline et Romain Beauquel
-Le Château des Bachelards et les vins de notre châtelain préféré, Lilian bauchet
-Le Chateau Lestignac avec les vins de Mathias Marquet
-O'Vineyards et les vins de Ryan O'Connell.

Nous avons tous un point commun: un besoin inconditionnel de communiquer sur notre travail, notre vie et nos vins et de bloguer, bloguer encore et encore!
Alors, blog à part, je vous attend de pied ferme!
À demain!

samedi 18 décembre 2010

Calendrier de L'Avin

Eva a eu une idée de génie pour nous occuper avec la neige dans les vignes en ce mois de décembre: elle a lancé le calendrier de l'Avin. et aujourd'hui, on est le 22 et c'est bibi qui s'y colle!

Lorsqu'on est vigneron et que l'on doit choisir un vin, c'est encore plus difficile!
On peut se faire avoir, comme tout le monde...
mais pas indéfiniment...comme tout le monde aussi...
J'aime les discours francs et sincères et j'aime qu'ils le soient vraiment...
J'aime les vins francs et sincères et j'aime qu'ils le soient vraiment...
J'aime pas les bidouillages...Un millésime est tel qu'il est et s'il est moins bien que le précédent, c'est pas grave, le prochain sera mieux, l'espoir fait vivre!
C'est con, je sais, mais comme tout le monde, je n'aime pas être pris pour une dinde(en ces jours de noël, en plus, fait pas bon être une dinde ;0)
Je n'aime pas les opportunistes et encore moins les vins d'opportunistes!
Mais j'ai la chance de connaître pleins de vignerons sincères et du coup, pas facile de faire mon choix!

Pour ces fêtes de fin d'année, donc, et à l'approche des 2 réveillons, je vais continuer à ne prendre aucun risque...et ne vous en faire prendre aucun par la même!!!
L'esprit de Noël, les anges, le feu dans les cheminées, la neige...et Iris du domaine de Lisson.
Et là, pas de précaution à prendre, on peut y aller les yeux fermés parce que plus sincères qu'Iris et son vin: y a pas!
Avec Iris, c'est d'abord une rencontre sur le Net...quand j'ai lancé mon blog en 2007...comme elle est très curieuse!, et moi aussi, on est vite rentrée en relation...Et pour se trouver des dizaines de point commun...assez bluffants, faut l'avouer.
Et puis maintenant, ces points communs nous amusent plutôt...
Évidemment, nos vins sont vraiment différents!!!
Beaucoup plus de soleil à Lisson qu'à Vauxrenard, beaucoup plus de sangliers, beaucoup moins de grêle et beaucoup moins d'eau...
Des rendements tout petits, des raisins sans chimie, des vins avec très très peu d'intervention,beaucoup d'angoisse, beaucoup d'attention à la planète...et voilà un joli vin de Lisson.
Ce sont des vins de fêtes et donc le moment de les acheter et de les boire? Iris saura vous conseiller pour vous dire lequel choisir et comment l'accompagner.
C'est un vin qui a la prétention de ne pas en avoir...justement...de la prétention! Pareil que sa génitrice!
Alors, vite, jetez vous sur le bon de commande pour le commander vite vite avant noël et le jour de l'an!!!

vendredi 3 décembre 2010

Calendrier de l'Avin...

Avec tous les copains de la bloglouglou et grâce à la belle idée de la ravissante Eva, nous voilà reparti en dégustation avec le calendrier de l'Avin...
On trouve toujours une bonne raison de déguster une belle bouteille et surtout de la faire découvrir!
On se serait ennuyé jusqu'au prochain Vendredi du Vin....alors nous aurons un mois de décembre très chargé et surtout l'occasion de vous aider à faire le BON choix pour les réveillons de fin d'année!!
Ainsi, chaque jour, nous irons tous ensemble sur le blog d'Eva pour découvrir le vin du jour...
En ce qui me concerne, ma contribution interviendra le 22 décembre...
Avant moi et après moi, ça devrait dégommer, c'est moi qui vous le dit!
À vos tire-bouchons et à la bonne vôtre!!

lundi 9 août 2010

Info-Bio...Zoom sur la filière...

La viticulture bio est le secteur qui traduit le mieux le dynamisme actuel des conversions: la surface a doublé en 2 ans pour atteindre 30 000 hectares (3,3% des surfaces nationales).
La France se place au 3ème rang européen, après l'Espagne et l'Italie.
Les régions Languedoc Roussillon, PACA et Aquitaine viennent en tête.
Les caves particulières sont majoritaires (60% des vignes bio). Cependant le nombre de caves coop et de négociants ne cesse d'augmenter.

Source: bulletin d'info de Juin 2010

mercredi 4 août 2010

Des visites tout l'été...

Pendant l'été, nous avons la chance d'avoir de nombreuses visites: des inconnus, des amateurs de vins natures, de beaujolais, des fondus de bio, mais aussi des "amis facebook" et des collègues bloggeurs...C'est très agréable de pouvoir mettre un visage, une voix sur une connaissance de longs mois. La dernière qui m'ait fait très plaisir, c'est celle de Yannick Poirier, Québécois, qui était en escale à Lyon et qui a fait le détour par chez nous...et voilà son compte rendu!

vendredi 30 juillet 2010

Le blog de Jacques Berthomeau et le concours de l'été...

Pleins de jolies bouteilles à gagner...Alors on y va, on fonce, on répond à toutes les questions et on a sa chance!!



dimanche 25 avril 2010

Pourquoi davantage de minéralité dans les vins naturels?



Tout d’abord qu’est-ce que cette minéralité ?

Confuse dans l’esprit des dégustateurs et surtout dans celui des plus experts, la minéralité au plan gustatif est pourtant une notion simple qui porte dans son terme sémantique même - les racines du mot - la définition de ce qui la constitue : les minéraux, les sels minéraux, ce qu’on appelle aussi au plan nutritif les oligoéléments. Chimiquement, ils correspondent à ce qui reste du vin lorsqu’on l’a brûlé, c’est-à-dire les cendres.

Le chimiste puriste peut considérer que c’est une hérésie d’attribuer l’expression minérale à des arômes. Car ceux-ci sont d’origine organique. Or la chimie organique et la chimie minérale, c’est deux disciplines différentes. Et les composés soufrés que nos experts dégustateurs expriment souvent sous le terme « expression minérale », ne sont autres que des composés organiques qui n’ont strictement rien à voir avec les minéraux.

Cette mise au point faite, les minéraux du vin n’ont à ce jour pas intéressé grand monde en œnologie. C’est dommage, surtout pour les vins naturels. Car on peut penser que vignes où la terre vit, où elle établit une symbiose avec les racines, les échanges nutritifs sont favorisés. D’un côté les racines de vigne exsudent des sucres et autres composés organiques, et de l’autre, elles prélèvent des éléments minéraux, parfois par l’intermédiaire des communautés microbiennes de la rhizosphère. Bref, les vignerons des vins naturels estiment intuitivement que plus une terre est vivante, plus le fruit qui y pousse est riche qualitativement en minéraux. Or les sels minéraux, c’est le goût.

Pour s’en convaincre, il suffit de comparer une tomate du jardin à une tomate hyroponique (hors sol) des serres hollandaises.

Les vignerons des vins naturels considèrent que l’apport d’engrais chimique, cette perfusion minérale est également de la viticulture hors sol. D’ailleurs les profils racinaires révèlent que ces pratiques – engrais, tassement, engins lourds, irrigation, désherbants – provoquent des remontées du système racinaire qui ne devient que superficiel et sort du sol.

Ceci, tous les vignerons l’ont compris, mais alors pourquoi un vin naturel serait-il en mesure d’exprimer davantage cette fameuse minéralité ?

Le soufre en chimie est utilisé pour figer la matière organique. Il fixe les couleurs des fleurs séchées d’un herbier. Et pour le vin il le stabilise, bloque les fermentations, fige les arômes. Ainsi la grande différence entre un vin naturel non soufré et un vin soufré est son évolution. Figée grâce au soufre, cette évolution biologique du vin et de toute matière organique d’ailleurs porte un terme tout à fait adéquat avec notre propos : la minéralisation.
Le stade ultime de la minéralisation, c’est-à-dire la décomposition totale de la matière organique aboutit à des composés stables : le gaz carbonique CO2, l’eau H2O, et les sels minéraux solubles ou précipités en cristaux.

Pour en revenir à nos vins naturels non soufrés, à la différence des vins conventionnels, la minéralisation continue de s’accomplir dans la bouteille puis dans le verre. Oh ! bien sûr dans le vin, cette fermentation ne va pas jusqu’à la décomposition ultime. Elle reste contrôlée par les soins du vigneron qui enferme le vin à un moment donné dans une bouteille. Les stades intermédiaires de cette minéralisation sont d’abord les phénomènes oxydatifs enzymatiques qui commencent dès l’instant où le raisin est coupé, et qui commencent avant si la pourriture noble ou moins noble s’est installée. Puis elle se poursuit avec les fermentations.
L’œnologie n’a pas jusqu’à présent considéré les fermentations comme un phénomène de minéralisation c’est-à-dire de décomposition contrôlée de la matière organique qui constitue le jus de raisin. Mais c’est pourtant une réalité.
Certes la fermentation est la transformation du sucre en alcool et plus globalement, la transformation de molécules organiques en d’autres plus petites, plus stables. Mais cette minéralisation se traduit du point de vue des vins naturels, par la libération d’éléments minéraux de leur matrice organique pour former des sels.
C’est d’ailleurs là l’une des caractéristiques que les vignerons des vins naturels redécouvrent. Toutes fermentations, du lait au fromage, du chou à la choucroute, du raisin au lait s’accompagne de l’apparition de la composante saline, ou pourrait dire minérale, dans le goût du produit fermenté.

Et c’est ainsi que l’intuition de ces vignerons parle : il faut des raisins riches qualitativement (et pas quantitativement) en minéraux pour qu’ensuite, ces transformations fermentaires accomplissent le miracle de l’expression du terroir, ce que les cisterciens appelaient l’esprit, le sel. D’ailleurs si le verre de type INAO est là pour humer les arômes, le tastevin est là pour goûter ces sels qui caractérisent le terroir.

Pour résumer, la démarche des vins naturels est on ne peut plus cohérente : une viticulture vivante pour obtenir des fruits goûteux, dont les fermentations vont exprimer leur minéralité. Tous les biocides, et autres produits qui bloquent la minéralisation, comme le SO2, entravent l’expression minérale.

David Lefebvre, http://salondesvinslibres.over-blog.com/

lundi 12 avril 2010

Les VDV ou le retour des Vendredi Du Vin



Iris, du Domaine Lisson, relance , pour le plaisir de beaucoup, la grande aventure des Vendredi du Vin, que l'on appelera les VDV...Un groupe facebook a été crée dans l'urgence pour répondre aux besoins de cet évènement!
Et voilà, l'affaire est lancée!!
Tous les renseignements sont disponibles sur le site et on espère que vous serez nombreux à venir nous soutenir...

mercredi 7 avril 2010

L'agriculture bio dans le rhône



Première pour moi hier soir jusqu'à tard: réunion de l'ARDAB...
Et je suis fière de vous annoncer que les agriculteurs bio sont des personnes dynamiques, bien loin de l'image baba cool que l'on veut souvent leur infliger! Même si je n'ai rien contre les Babas cool, qui ne sont d'ailleurs pas forcément consommateurs ou producteurs de produits bio...
Bref, l'Ardab et ses animatrices (ou -teurs) aidés des agriculteurs bio ont mis en place, l'année dernière, une plate forme dont le rôle est de centraliser les produits bio de producteurs locaux (fruits, légumes, lait, yaouts, fromages etc...) et de les commercialiser, pour le moment, via les cantines scolaires. Ainsi, on veut sensibiliser les collectivités pour que les enfants puissent profiter de produits bio lors de leur repas à la cantine. Évidemment, un gros travail reste à faire dans la formation du personnel des cantines...l'Ardab s'en charge...On ne cuisine pas les produits bio comme les produits conventionnels et surtout on apprend à cuisiner avec les produits de saison...On ne pourra pas commander des tomates au mois de Janvier...ça vous paraît évident??? et pourtant...
Tout est donc mis en place pour les cantines de nos enfants dans notre département et pourtant...dans certaines cantines, aucun produit bio en perspective...Par idéologie peut être...Est-ce que ces gens qui gèrent ces cantines là ont des enfants qui mangent à la cantine? Oui, mais ils répondront qu'ils ne mangent pas bio à la maison et qu'ils s'en portent très bien...
Un jour, alors que je me suis un peu emportée sur le fait que nos enfants mangeaient trop de boîtes de conserve à la cantine, on m'a répondu qu'on en faisait bien à la maison...Pas nous! Mais c'est peut être ça la diversité alimentaire: manger différemment à la cantine que chez soi! Je ne suis pas certaine que le goût Mac Do, si on peut appeler cela un goût, soit indispensable pour nos enfants...Super Size Me, vous vous souvenez!! Mais là, on m'a aussi répondu que je ne pouvais pas imposer le bio...On m'impose bien le chimique! Oui, mais quand on est en minorité, on se tait...ce que j'ai du mal à apprendre à faire! Désolé!

Pour en revenir à l'Ardab...la filière viticole est assez peu représentée au sein du bureau, parce que, surement, nous manquons tous de temps...Moi, la première...Nous devrons pourtant nous faire entendre et connaître parce qu'aujourd'hui, les conversions sont nombreuses et beaucoup de vignerons auront besoin d'être épaulés et conseillés aussi bien d'un point de vue technique que d'un point de vue psychologique...parce qu'on nous mène la vie dure!!!

jeudi 7 janvier 2010

Jours de neige

Alors que le froid semble s'installer, que la neige n'a pas l'air de vouloir partir encore, nous en profitons pour faire des choses indispensables que nous ne ferions pas si nous nous étions déjà mis à tailler! Alors comme cela, Bruno a pu épandre la chaux dans les vignes. Les dernières à en bénéficier étaient les vignes de Moulin à vent, ce matin, à Romanèches...

Aussi, il a commencé à fabriquer une porte pour remplacer la vieille qui ne sert plus à rien dans le local à bouteilles...



Nous avons la chance d'avoir une belle machine à bois que nous avait donné mon grand père. Il était menuisier et avait tenu à nous la confier lorsque nous avons retapé notre maison. C'est un beau cadeau que nous gardons très précieusement, comme un héritage. Nous pensons à lui, à chaque fois que nous la mettons en route. Et pas seulement...




La vieille porte à remplacer...qui a toujours l'empreinte du fer à cheval qui avait été placé là, il y a bien longtemps, dans l'espoir de porter bonheur. Il est tombé, mais nous l'avons conservé. Peut être le remettrons nous! Nous avons besoin de bonheur, nous aussi!

lundi 4 janvier 2010

Premier billet de l'année!

Voilà, c'est sur, c'est fait, il n'y a plus de doute: 2010 est bien là...
Depuis 4 jours! Notre vie n'en a pas été beaucoup changée mais cette nouvelle année qui commence nous pousse à penser à l'avenir, à essayer de planifier et d'organiser notre travail...
Évidemment, comme nous sommes très liés à la météo,il nous arrive de prévoir des choses et de ne pas pouvoir les réaliser. Nous sommes alors contraints d'attendre un peu...Aujourd'hui, par exemple, nous avions prévu de commencer à tailler...Mais il a neigé cette nuit et les vignes sont soupoudré de blanc. Impossible donc de tailler.
Chômage technique?
Non!
Il y a toujours quelque chose à faire: de la mécanique ( parce qu'il y a toujours un matériel en panne!), des bouteilles à préparer, et la comptabilité à mettre à jour!
Je vous laisse imaginer la répartition des tâches!

mardi 15 septembre 2009

L'interview en ligne

À la suite du salon des vignerons Bloggeurs à Bordeaux, des interview ont été mis en ligne: voici le mien!!

mardi 4 août 2009

Et si on jouait!!! Avec les vignerons bloggeurs!

Nous sommes un peu en retard mais on va vite se rattraper !! Le jeu de l'été, c'est sur ...Pour participer, c'est très simple:
-il faut répondre à 3 petites questions sur le vin
-taper votre code d'accès...

À gagner ??? Du vin bien sur!!!