Beaujolais nouveau, je t’ai dans la peau

1377404_10201472505328101_542909537_n Beaujolais nouveau, je t’ai dans la peau

Les vendangeurs sont partis.
Nous finirons tout seul.
Attendrons le beau temps annoncé pour jeudi pour ramasser la dernière parcelle de gamay.

Nous avons eu un peu froid… c’était quelquefois un peu humide mais la plus grosse partie est rentrée au chaud… Enfin presque au chaud… il ne fait pas très chaud dans notre cuvage!

La récolte est petite. La grêle du 1er mai a laissé des traces. 45% de pertes, ça ne s’oublie pas…

Les Beaujolais Nouveaux sont préssurés. On a mis des radiateurs sous les cuves pour leur tenir un peu chaud. Pour que les fermentations malolactiques ne soient pas trop paresseuses. Elles ont bien heureusement commencées.

En rouge et blanc

PicMonkey-Collage1 En rouge et blanc
Les vendanges se poursuivent.
Blanc sur rouge rien ne bouge!
Petit rendement, jolis raisins, et des surprises à venir…

 

Vendanges 2013, c’est parti!

PicMonkey-Collage Vendanges 2013, c’est parti!

Le 3 octobre, nous enfilions nos bottes (oui, c’est toujours un peu humide en octobre, le matin, dans l’herbe!), nous nous équipâmes de notre serpette ou de notre sécateur (selon l’humeur, les goûts et les choix de chacun!), nous choisîmes le plus beau seau et nous dévalâmes la pente pour nous placer chacun en bas de notre rang et commencer une belle journée de vendange!
Des rires, des « Aïe » ( oui ça coupe et ça fait mal ce satané sécateur), et un bon moment avec des vendangeurs toujours sympa ( la sympathie est une qualité exigée pour travailler ici!)!

Petite pause cet après midi et ce week end, le temps de laisser la pluie s’en aller loin, très loin…
On rattaquera lundi.