Fais moi peur

bannerwebblanc2 Fais moi peur

J’ai peur de tout.
On  dirait pas comme ça, avec mes allures de « j’ai peur de rien », mais c’est la « vraie vérité » #marieClaude (Marie Claude utilisait toujours cette expression quand Bruno allait au Caté quand il était petit).

La preuve:  depuis que je suis petite, j’ai une peur incontrôlée et incontrôlable des araignées.
Je sais, c’est nul.

Pourtant je suis bien consciente qu’elle ne me feront pas de mal. Qu’elles sont, pour la plupart, inoffensives. Qu’elles bouffent les mouches etc…
Tant que je n’en vois pas, ça va.
Je me raisonne: t’es nulle, reprends toi, maîtrise toi, prends sur toi…etc…
Mais dès que j’en vois une, je deviens hystérique. Je hurle, je pleure, je hurle encore, je tremble. Il faut l’enlever de là. Loin. Je ne veux pas qu’elle circule dans ma maison.
C’est ce que l’on appelle une phobie. Une phobie à la con, je l’admets, mais une phobie quand même.
J’ai rendu mon frère phobique, mes enfants phobiques. Ils sont arrivés, je crois, à se soigner loin de moi et à surmonter cette peur idiote.
Pas moi (parce que j’arrive pas à me mettre loin de moi)

Vendredi 13

vendredi 13 calendrier Vendredi 13

Je ne sais pas si vous c’est pareil, mais moi, je me sens complètement vide.
A tel point que je ne sais même pas comment transcrire mon sentiment.
Ce n’est pas utile de le transcrire, me direz vous.
Mais j’en ai envie. Ce sera sans doute confus, plein de non sens, et de conneries. Mais on n’est plus à ça prêt.

Le ciel, le soleil et la mer

Le ciel, le soleil et la mer

La mer est agitée ce matin.
C’est ma faute, j’ai fait des vagues.
Des petites vagues.
Dans mon dernier billet.
Il ne faut pas non plus m’accorder l’importance que je n’ai pas.

Je ne remets pas en cause le travail des personnes de L’inter Beaujolais que je ne connais pas.
Je remets en cause le fonctionnement et les incohérences.

Le patron vous remercie bien

Le patron vous remercie bien

« Déguster, c’est comparer, c’est donc à la base connaître.
Pour connaître, il faut multiplier ses investigations en observant, en notant ses impressions. Mais il faut aussi savoir que nos sens sont imparfaits, et que pour les rendre fidèles, la volonté, l’attention sont indispensables. Les temps aidant, car l’expérience est longue, la dégustation réfléchie procure au dégustateur, s’il porte en lui l’amour du Beau, du Vrai et du Vin, la joie profonde de pénétrer dans ce domaine où la nature se plait à concentrer son Génie »
Jules Chauvet ( il était important de se remettre à niveau…)

304428_2167520434788_6920955_n