Rien ne sert de courir

Je veux un vin qui me donne du plaisir.
Je ne veux pas juste être séduite.
Je ne veux pas juste avoir du désir.
Je veux hurler de plaisir!

Alors on se met à rêver du millésime 2013.
Il nous fait languir.
On le désire, on trépigne d’envie.
J’ose espérer que cette longue attente sera récompensée!
Je déteste attendre!
La patience est une belle qualité… que je n’ai pas!

Je les entend déjà, tous!
Que ça va pas être terrible…
Que ça va manquer de soleil…
Que y aura eu trop de pluie…
Que ça va être un millésime de vigneron…

Moi je pense que le bon vigneron, s’il fait de son mieux tout le temps, peut même rater son coup avec des supers raisins!
Manque d’attention, trop de confiance dans un millésime qu’on lui a vanté, et hop, c’est la cata!
De toute façon, le bon vigneron, il ne sait pas qu’il est bon, et le mauvais, il ne sait pas qu’il est mauvais!
C’est des choses que l’on se dit sous le manteau! Pour pas vexer ou pour pas que la tête explose d’une vanité trop importante! D’une façon ou d’une autre, faut pas le dire!

C’est assez étrange d’ailleurs…
Moi je dis quand j’aime.
Et ça me fait bizarre quand on me le dit pas.
J’me dis qu’on m’aime pas?
Ce doit être ça.

Alors quand vous croisez un bon vigneron, dites lui!
Et s’il est mauvais, ne dites rien…! Il comprendra.
J’ai compris moi.

Le millésime 2013 aura eu toute notre attention du début à la fin.
Toutes nos intentions même!
Ce n’est pas terminé.
Il nous réserve peut être la plus belle des surprises? Va savoir?

Quoi qu’il en soit, va falloir la jouer fine pour sortir un Beaujolais Nouveau dans les temps!
Moi j’aurais cru que notre inter-profession aurait repoussé la date…
Crée un gros coup médiatique.
Le beaujolais nouveau le 4ème jeudi de novembre!!… en décembre quoi?
Juste avant les fêtes?
Un vin de fête pour les fêtes?
C’était sympa aussi, non?

ET non! Le beaujolais nouveau sera là, à la date, malgré un retard de la nature.
Quand on loupe son train, on attend celui d’après… et on arrive un peu en retard et ce n’est pas très grave.
Là, on a loupé le train mais faut qu’on court super vite pour rattraper le retard.
Je ne sais pas si c’est possible en fait?
Y en a qui ont mis leur basket de compet, pris de l’EPO et ils vont y arriver haut la main.
Pour les autres, ils vont être vachement essouflés… c’est certain!

Bref, on verra…

 

3 Commentaires

  1. Une bonne thermo, un peu de sucre, un peu d’azote, une grosse filtration avec la dose de SO2 qu’il faut, et en 2 semaines le tour est joué !! Les négoces peuvent le faire !! Pour les autres, ceux qui travaillent de manière plus « sauvages » dirons-nous, ce sera un peu plus tendu d’être dans les temps… Mais on pourra etre sur d’une chose, c’est que la critique sera la même que l’an dernier et que les autres années…

    1. La thermo, le sucre et le reste c’est ce que j’appelle les baskets de compet et l’EPO… Moi je suis un peu sportive et je me dope à l’amour uniquement!
      On aura le vin que le millésime a bien voulu nous donner.
      Bien sur que mon vigneron, (il se reconnaîtra…), fera du mieux qu’il peut pour faire des vins que j’aimerai, de toutes façons!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>