Millésime 2018

Je sors de ce millésime un p’tit peu cabossée.
Mais heureuse qu’il soit enfin rentré.
C’est un peu contradictoire: on voudrait que le temps s’arrête quelquefois sur des moments importants et délicieux mais on est impatient souvent qu’il soit passé, pour panser d’autres choses.

J’ai regardé les publications sur les vendanges sur les réseaux sociaux et j’avais l’impression d’être au pays des bisounours! C’était réconfortant. A celui qui postait la plus belle photo de ses plus beaux raisins! C’est assez drôle quand on essaie de prendre le recul nécessaire pour en rire.

Mais je sais ce que je vis au moment où je poste une mine réjouie sur ces fameux réseaux!
Ceux-ci nous ont appris cette chose extraordinaire: paraître heureux et sourire à pleine dent, même quand on est triste à mourir! Parce que les gens n’ont que faire de ton malheur, ils doivent s’occuper du leur. Par contre ton bonheur, il l’espère contagieux.

Bref, il faut avouer, très objectivement, que ce millésime a été, en ce qui nous concerne, un des plus joli millésime de raisins qu’on ait jamais vécu. Simplement parce que la grêle nous a oublié cette année.

On a eu de « beaux » orages, un peu violents quelquefois, mais ils se contentaient de nous narguer:
« tu vois, toi, petite vigneronne, si je voulais, j’abattrais d’énormes grêlons sur ta récolte et tu perdrais tout.  Mais, ce soir, je vais juste te faire peur. D’abord avec un ciel psychédélique, du vent, de plus en plus fort, quelques gouttes, un peu plus, plus encore, de grosses gouttes…. et puis des petites gouttes, qui s’arrêtent… Et le vent qui reprend… Je te vois bien, là, assise sur ta fenêtre. Tu ne peux rien contre moi. Allez, Je m’en vais, je reviendrai. Ou pas. Bisous »

IMG_8503
De ma fenêtre

Je vous avais prévenu: je suis un p’tit peu cabossée, du coup, j’entends les orages me parler.

Bref, on a rentré les plus beaux raisins du monde (si, si, j’ai bien regardé partout, et c’était les nôtres les plus jolis!!) sous un soleil et une chaleur insupportable.
C’est le réchauffement climatique, à ce qui paraît.
Mais apparemment, tout le monde s’en fout. Oui parce qu’on ne change rien à nos façons de vivre et de consommer.
On est même plutôt heureux, à la météo, de nous annoncer de belles journées caniculaires . On n’aime plus la pluie ni le froid. Pourtant, c’est indispensable la pluie, non? Même si t’en as pas besoin pour ton jardin.

Du coup, on n’a pas eu de grêle, mais pas de pluie non plus. C’est très sec par chez nous. Super méga sec même. Quand on regarde les bois au dessus du village, on voit bien que les arbres sont en train de sécher, de plus en plus nombreux. Mais bon, ça aussi, on s’en fout.
Ce qui est important, c’est que le glyphosate soit encore autorisé pendant quelques années encore. Et qu’il fasse chaud et sec. Comme en Californie. On n’a pas la mer mais on se fera des piscines , on installera la clim et on désherbera quand l’herbe poussera.
Voilà. C’est tellement facile de trouver des solutions.

Alors maintenant qu’on les a bien montrés tous ces beaux raisins, va falloir faire de bons vins.

C’est pas le tout de frimer que t’as une belle récolte, si c’est pour sortir des vins qui puent et qui pétillent quand il faut pas. C’est toujours pareil: tu fais très attention quand t’es pas sûr de tes raisins et puis quand c’est trop beau, tu leur fais confiance, tu te méfies pas et paf… c’est l’accident.
Les excès de confiance, ce n’est jamais très bon.

IMG_1742
Du gamay dans les veines

2018 sera forcément excellent.
Parce qu’il n’a pas d’autre choix!
Et que tout cela est très subjectif finalement.
Je lis et on me dit des commentaires très jolis sur  nos vins qui me font rosir de plaisir quelquefois.  Pourtant à côté de ça, des vignerons conventionnels du coin par exemple, vont jeter le contenu de leur verre par terre avec mépris. ça te remet les pieds sur terre si tu te croyais être devenu un bon vigneron, un bon vinificateur, un bon, tout simplement quoi!
En fait t’es le bon pour ceux qui aiment et le mauvais pour ceux qui n’aiment pas!
Bref, t’es pas grand chose finalement.

En conclusion, je vais essayer d’être. Et c’est déjà beaucoup.

IMG_1584
Insouciance précieuse: Lily et Nino en balade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>