Sois belle et sois toi

Souvent, j’me dis que je suis une emmerdeuse… parce qu’on m’en a persuadée.
Pour être une gentille fille, bien comme il faut, il faudrait ne déranger personne dans ses façons de faire et de penser.
Mais quand on dérange à ma façon de penser, je n’arrive pas à le garder pour moi. Et spontanément il faut que je le dise avec souvent, beaucoup de maladresse… Je le  regrette, parfois, même si je suis persuadée d’avoir raison quelquefois quand même! J’ai trop souvent envie de m’excuser d’avoir déranger des pensées conventionnelles, juste pour ne pas qu’on dise que je suis une emmerdeuse. Alors il arrive que je m’excuse avec la boule au ventre juste pour ne pas faire tâche sur la nappe blanche.
Mais je me dis aussi que ce n’est pas parce que la majorité pense et se comporte d’une certaine façon, que c’est la façon dont il faut absolument se comporter.
« Seul un poisson mort nage dans le courant »… et de toute façon, je ne suis pas un poisson.

decorations-murales-ardoise-humour-je-suis-une-fille-f-15376485-img-0200-jpg-c66470-f921a_570x0

 

J’essaie de faire et d’agir où mon coeur et mon esprit me guident. Quelquefois, je me suis trompée. Pas souvent. Mais je sais le reconnaître, en assumer les conséquences, sans en mettre la faute sur les autres. Parce que ça ne m’aiderait pas à le vivre mieux de toutes façons.

Je suis une idéaliste qui croit en presque tous les hommes et en toutes les femmes! Mais je voudrais que les femmes fassent des efforts, un peu. Et qu’elles aient confiance en elles sans avoir besoin des hommes pour cela. Je ne veux pas être l’égale de l’homme. Je ne veux pas être supérieure à l’homme. Je veux juste être à ma place de femme. Et je me rend compte que c’est difficile. Même au milieu des femmes qui pensent que l’homme aura plus de légitimité et qui leur laissent toute la place dans le lit!
Je suis une femme dans un monde d’hommes… et d’un peu de femmes. J’aimerais juste qu’on ait plus à le faire remarquer.

Je veux rester libre dans ma façon de penser si je ne peux pas l’être dans ma façon de me comporter.

Alors aujourd’hui, je ne m’excuserai pas d’avoir pu penser et dire que je trouvais que les femmes étaient tenues un peu à l’écart. Comme si ça ne faisait pas sérieux, dans le monde du vin, qu’on puisse montrer et parler des femmes.
Tous les hommes ont de la légitimité dans ce monde. Pour les femmes, il leur faudra être dotée d’un sacré caractère au risque de passer pour une chieuse si ce n’est pour une allumeuse.

 

 

2 Commentaires

  1. Merci pour ce billet, merci pour le ton.
    Moi je prends toute la place dans le lit, et je chante dans mes rangs. Mon mari fait avec et se débrouille comme il peut pour préserver mon sommeil réparateur. Et mes collègues (tous hommes) me prennent pour une gentille dingue :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>