Mon blog et moi

Lorsqu’on décide d’ouvrir un blog, on ne sait pas si cela va durer. Si on aura assez d’idées. Si on sera lu. Si on sera compris. Comme lorsqu’on commence une relation avec un amoureux. Et puis on s’en fiche. Ce n’est pas que ça dure qui compte, c’est qu’on soit bien! Je n’ai jamais aimé les chiffres, alors j’évite de compter!

579928_4087518399866_495509226_n

Pourtant, Je me rends compte aujourd’hui que j’écris ici depuis 8 ans. Et que cela fera 30 ans, dans quelques jours, que ma relation avec Bruno a commencé. Le temps a passé tellement vite que je ne l’ai pas vu passer.

Je me rappelle lorsque j’ai fait mon premier billet. J’étais dans le salon. Devant mon ordinateur. J’avais l’impression d’écrire pour Le Monde! Alors il fallait que je m’applique.
Je ne me suis pas posée tellement de questions. J’ai écrit parce que j’en avais envie. C’est tout. Que j’écrive bien ou mal, cela m’importait peu. Il fallait juste ne pas faire de fautes d’orthographe!
Un blog? Pour parler sûrement, pour écrire plus précisément, pour communiquer régulièrement peut être.
Je voulais que les gens comprennent qui on était et pourquoi on le faisait. On a chacun l’impression d’être particulier. J’avais cette impression là et je voulais l’expliquer.
Quand je relis mes premiers billets qui datent de…2007, j’me dis que le temps a passé. Que j’ai vieillit et que j’ai mûrit au fil des mois et des années. Mûrit dans ma tête, dans mon corps et dans mon écriture. Les rencontres, les bonheurs et les douleurs de ces dernières années ont marqué mon être, mon esprit et mes actes.
J’ai écrit pour éclater ma colère quelquefois, pour dissimuler ma tristesse souvent, pour essayer de comprendre mes incompréhensions sans doute et pour partager mes grandes joies et mes enthousiasmes c’est certain.
Mes illustrations ont été souvent un peu plus cabotines que coquines. Pour attirer l’attention quand la tension est palpable.  Mais jamais vulgaires. Ceux qui y ont vu la vulgarité le sont sûrement plus eux même.
J’aime le corps pour le corps, pour ce qu’il peut exprimer et représenter mais pas pour la vulgarité.
Vous me croyez un peu plus dévergondée, je suis juste passionnée. J’ai toujours agit et écrit avec mon coeur. En ne réfléchissant pas trop quelquefois. En me mettant en danger souvent. Mais en étant toujours honnête avec moi même.
Ecrire c’est aussi parler de soi quand on ne peut pas l’exprimer avec des mots qui sortent de sa bouche.
Essayer de faire comprendre qui l’on est et pourquoi on l’est.
Ecrire pour être mieux quelquefois et pas plus mal en tout cas.
Ecrire pour partager.
Bruno me disait encore il y a quelques mois: « c’est ton blog, tu écris ce que tu veux. C’est le principe du blog! »
Voilà pourquoi j’ai fait mon blog, mais ça je le sais maintenant… 8 ans après.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>