Orage, O désespoir

Orage, O désespoir

J’en suis arrivée à redouter le printemps et la période estivale.
Alors qu’on devrait se réjouir du retour des longues journées ensoleillées… j’ai la hantise des orages et de la grêle.
« Faut pas y penser, ça la fait venir »
C’est des conneries ça.
Que t’y penses ou que tu n’y penses pas, elle s’en fout complètement la grêle. Elle n’a pas ces états d’âmes là. La haut, dans le ciel, elle n’écoute pas nos implorations. Quand elle est est trop à l’étroit dans les nuages, elle explose et vient s’effondrer sur nos têtes, et surtout sur nos vignes.
Ma grand mère disait qu’il fallait allumer des cierges. ça mange pas d’pain de toute façon. Parce que sa grand mère allumait des cierges. et que ça marchait , à ce qui paraît… C’est une façon de faire quelque chose quand on ne peut rien faire d’autre. Alors, moi, j’achète des cierges bénis dans toutes les églises où je me trouve de passer. Le dernier en date, c’est un grand cierge de Notre Dame de La Garde à Marseille. J’ai pris le plus gros, au cas où on aurait une saison éprouvante. Et je crois que j’ai bien fait…
Hier, je n’ai pas pensé à l’allumer. Parce que je ne pensais pas qu’il ferait de l’orage. (tu vois que ça marche pas de ne pas y penser).

944851_10207939546800096_2956010710497418732_n

Printemps orange, je suis verte

Printemps orange, je suis verte

Le printemps est bel et bien là.

12963391_10207894645957603_9100993174169683118_n

La nature s’éveille, les oiseaux chantent, les bourgeons se gonflent de vie, les arbres fleurissent et…
l’herbe jaunit…
Un peu partout.
Peut-être y suis-je de plus en plus sensible.
Mais le orange, voire le rouge (à la mode cette année) me donnent la nausée.
Dans les fossés, les talus, les descentes d’eau, les jardins, les bords de route, les vignes.

BBB comme Bien Boire en Beaujolais

BBB comme Bien Boire en Beaujolais

 

bandeau-bbb2016-v2
BBB, c’est Bien Boire en Beaujolais

C’était une évidence pour nous, beaujolois, que cet événement s’appelle de la sorte.
Et si tu en doutes, viens te faire une idée le 11 avril prochain. Et tu ne douteras plus!
C’est bientôt?
Oui, mais ça te laisse le temps de t’organiser.

Ce soir, j’ai pas la frite

Ce soir, j’ai pas la frite

L’homme serait-il en train de devenir complètement fou?
J’aime à penser que la raison revienne, un jour et pour toujours.
J’aime à penser que nous puissions vivre sans avoir peur, un jour et pour toujours.
Que nous ne nous mépriserions plus sur des sujets graves mais aussi pour la bagatelle et surtout pour elle.
Parce que tout commence par là.
Je crois.
535320_10209155387825681_2460143741636446109_n

Le vin nature lâché dans la nature

Le vin nature lâché dans la nature

L’INAO envisage de réglementer les vins naturels
Alors évidemment, ça fait parler. Et ça rassure le Grand Monde du Grand vin. On sent comme un grand soulagement.
L’AVN (l’Association des Vins Naturels) travaille depuis longtemps sur ce sujet, pour une reconnaissance des vins naturels. Vraiment.

T’es pour?
T’es contre?
Tu t’en fiche?

Soit disant que le terme « nature » ou « naturel » serait galvaudé.
C’est pas faux.

Bon alors, le vin naturel, ça dérange qui?
Apparemment, d’après ce que j’ai pu lire, ça dérangerait les vignerons conventionnels:
« Cette pratique qui donne des vins souvent typés, fruités, écarte l’immense majorité des procédés traditionnels de vinification. Elle est parfois mal perçue par les vignerons conventionnels car l’appellation « naturels » sous-entend que les autres ne le sont pas. » extrait de l’article du Figaro.fr

Si je comprends bien, on essaie de savoir ce que les vignerons natures ne mettent pas dans leur vins ?
Les vignerons conventionnels exigent de la transparence de la part des vignerons natures. 

1147145349

Au fil du temps

Au fil du temps

A dix huit ans j’ai quitté ma province
Bien décidé à empoigner la vie
Le coeur léger et le bagage mince
J’étais certain de conquérir Paris…

Ce n’est pas tout à fait comme ça que ça s’est passé!

Il y a 18 ans, on a décidé de ne plus utiliser les produits chimiques qui étaient mauvais pour notre santé et celle de nos enfants. On n’avait juste pas envie de mourir empoisonné. Bruno s’est intoxiqué gravement. Et ça nous a fait peur. Surtout à moi. J’ai du gérer une situation d’urgence. J’ai hurlé, paniqué, appelé ma mère avant d’appeler le docteur…! J’ai cru qu’il était mort, qu’il ne se réveillerait pas.
J’avais déjà peur avant ça. Parce que j’ai toujours eu un peu de mal à faire confiance à ce vendeur de produit qui venait à la maison nous faire l’éloge de ces poisons et qui sentait la mort. Au sens figuré, certes, mais surtout au sens propre. J’ouvrai les portes et les fenêtres après son  départ tellement ça sentait mauvais les produits chimiques. J’ai appris qu’il disait de nous qu’on était des farfelus quand on n’a plus voulu le recevoir pour faire gonfler son carnet de commande.
Quel ingrat!

Blue Monday VS Biotop Monday

Blue Monday VS Biotop Monday

Blue Monday, c’était hier.
C’est tous les ans à la même époque.
Le troisième jeudi de novembre, c’est la sortie du beaujolais nouveau.
Et le troisième lundi de janvier, c’est le Blue Monday. Et c’est le jour le plus déprimant de l’année.
Pas la peine de lutter. C’est mathématique!

12552517_1203047143057582_1576063523257964331_n

C’est la fin du week-end et le début de la semaine, les températures sont glaciales, on manque de soleil, on a les dettes de Noël à rattraper, le sentiment que la paie est encore loin (la paix aussi d’ailleurs…), l’impossibilité de poser des congés, les fêtes de fin d’année qui commencent à être loin, et les bonnes résolutions sont déjà balayées.

La bonne nouvelle, c’est qu’on s’en est sorti !

Et que Lundi prochain, ce sera Biotop Monday, à Palavas! On apportera du gamay, si toutefois fois vous aviez encore quelques séquelles du Blue Monday!
Et du chardonnay pour repartir sur de saines résolutions! Quelques 2014 et surtout des 2015 tirés sur cuve!

884590_1157832414227231_7299787395411391467_o

 

Tu l’trouves gros mon zizi?

12395377_161023230919971_450231489_n Tu l’trouves gros mon zizi?

Le monde du vin est-il sexiste?
C’est la question que j’ai posée sur un réseau social. Ce sujet m’intéresse. Parce que ma position de femme dans le milieu du vin me pousse à me pencher sur le problème.
Sois belle et tais toi, c’est pas trop mon truc.
Alors quand on est une femme et qu’on l’ouvre un peu trop, on est la chieuse de service, dotée d’un sacré tempérament.

Peut-être faut-il définir ce qu’est le sexisme avant de répondre à cette question:

La justification historique la plus courante du sexisme, justifiant entre autres la domination des hommes, s’appuie sur l’argument selon lequel « les hommes sont naturellement supérieurs aux femmes », non seulement en force physique, mais aussi en intelligence, en culture, dans les sciences, les arts, la politique, etc. On parle alors d’essentialisme: la domination masculine s’expliquerait par une supériorité essentielle (ou naturelle) des hommes sur le « beau sexe », admiré mais relégué aux tâches subalternes et sans grand intérêt (bavardages et commérages).

A cette question, on m’a d’abord répondu que le MONDE est sexiste. La plupart des femmes le ressentent dans n’importe quel milieu professionnel et ailleurs. J’ai eu droit à un hashtag assez drôle #unzizinefaitpasdeuxdesheros (qui n’a d’ailleurs été liké uniquement par des femmes !!)
Mais je vais me concentrer sur le monde du vin, celui que je connais.

Meilleure année 2016

11903983_10206445122400420_9118534406647094551_n Meilleure année 2016

2015 a fait ses valises. Et 2016 est en route pour un an à ce qu’il parait.

J’ai toujours envie de regarder derrière dans ces moments là. Pour me rappeler, pour analyser, pour ne pas oublier.

Ces derniers mois, plein de choses ont changé dans nos vies, et on s’est rendu compte de l’importance de la vie et du temps qu’on y consacre. De l’importance aussi que prennent des futilités et à quel point on était capable de se bouffer le nez pour un rien… pour rien.

Je suis toujours un peu nostalgique quand la fin de l’année arrive, de plus en plus me semble-t-il. Parce que je peux faire un bilan de l’année écoulée et que je me demande de quoi sera faite celle qui arrive. ça me fout un peu la trouille.